En vélo, en canoë-kayak ou en rando à pied le long du Canal de Nantes à BrestEn vélo, en canoë-kayak ou à pied : toutes les modes de randonnées sont à expérimenter le long du canal de Nantes à Brest
Découvrir

Le Canal de Nantes à Brest

Construit par nécessité militaire, le Canal offre désormais un itinéraire de prédilection aux férus de vélo. Et c’est à Carhaix, point de convergence avec les Voies Vertes en Bretagne, qu’il rejoint la Vélodyssée, section française de l’EuroVélo, 1 qui descend jusqu’à l’Espagne !

Une voie d’eau stratégique

Une longue histoire

Long de 364 kms, le Canal traverse la Bretagne intérieure en reliant Nantes à Brest. Véritable hâvre de paix, sa construction est un gigantesque chantier lors de la 1ère moitié du XIXè siècle . Si son objectif est économique, il est aussi militaire. En pleine guerre napoléonienne avec l’Angleterre, il s’avère nécessaire de ravitailler rapidement le port de Brest. Son trafic commercial est également d’une importance capitale pour le Centre-Bretagne : acheminement d’ardoises, de bois, de denrées agricoles… L’arrivée du chemin de fer amorçe son déclin mais le coup de grâce intervient avec la construction du barrage hydroélectrique de Guerlédan au début du XXè siècle. Nantes est désormais coupé de Brest.

Aujourd’hui les traces de cette histoire se révèlent tout au long de son parcours. En effet après Redon et Josselin, le Canal traverse Pontivy surnommée Napoléonville. Entre le Lac de Guerlédan et Carhaix, on découvre à Glomel la fameuse « Grande tranchée ». En effet, sur la ligne de partage des eaux entre le Blavet et l’Aulne, 4 000 bagnards ont creusé pendant 9 ans une impressionnante tranchée de 3 km. En plus d’être un espace naturel, le Canal est aussi une aventure humaine.

Tableau de l'empereur Napoléon III peint par Jean-Hippolyte Flandrin en 1861Tableau de l'empereur Napoléon III peint par Jean-Hippolyte Flandrin en 1861Tableau de l'empereur Napoléon III peint par Jean-Hippolyte Flandrin en 1861

L’eau coulant dans le Canal, comme le sang dans les veines, va stimuler l’industrie car tout va changer par la navigation.

Inauguration du Canal par Napoléon III et l'impératrice Eugénie en 1958

Une voie bleue au cœur des voies vertes

Avec l’essor du cyclotourisme, le Canal est devenu un véritable paradis pour les « vélocipèdes ». Chacun peut choisir sa formule : le parcourir d’une seule traite ou en plusieurs étapes afin de découvrir les pépites du cœur de la Bretagne. Autre possibilité, composer des boucles en associant le Canal avec les Voies Vertes. En effet avec la reconversion des anciennes voies ferrées, son chemin de halage est devenu l’axe central du réseau des Voies Vertes en Bretagne. L’occasion est donc offerte aux randonneurs de marier des promenades à vélo, à pied ou à cheval au bord de l’eau avec des détours par une des nombreuses Voies Vertes.

Mais le Canal est aussi et surtout un axe majeur de la « reine » des Voies Vertes, l’EuroVélo 1. Baptisée également du joli nom de Vélodyssée sur sa partie française, cette voie européenne arrive en effet de Grande-Bretagne à Roscoff. Elle emprunte ensuite la Voie Verte N°7 pour rejoindre le Canal à Carhaix, véritable carrefour des Voies Vertes à l’ouest de la Bretagne. Etape idéale de cette odyssée, la ville permet grâce à différentes jonctions de relier le chemin de halage. Les cyclotouristes longent ainsi le Canal jusqu’à Nantes en se ressourçant. Reste ensuite aux plus déterminés d’enchaîner sur la Vélocéan pour parvenir jusqu’à Hendaye !

Les plaisirs de l’eau

Outre l’itinérance, le Canal offre de nombreuses activités de loisirs. Sur le lac de Guerlédan, les vacanciers peuvent en effet naviguer en vedette tout comme à Châteauneuf-du-Faou au coeur des Montagnes Noires. Les amateurs de canoë-kayak et de sensations fortes trouveront leur bonheur à Glomel où des glissières ont été aménagées sur des écluses ! 10 km plus loin à Carhaix, vous pourrez randonner accompagné d’un comparse inattendu. Des ânes vous attendent en effet dans leur pré pour vous proposer leur service !

Au lieu-dit de Port-de-Carhaix, mémoire de la navigation marchande du Canal et véritable carrefour avec les voies vertes, vous pourrez emprunter à loisir la voie cyclable de votre choix. Plusieurs hébergements jalonnent le parcours pour vous accueillir après une bonne journée d’efforts : Chambres d’hôtes au Pellem, gîtes d’étape de Port-de-Carhaix et à Landeleau, campings de la Vallée de l’Hyères à Carhaix et du Moulin Vert à Cléden-Poher…

Pourquoi on aime !

Pédaler au bord de l’eau

Un vrai ressourcement

Découverte de la Bretagne intérieure

Des hébergements tout au long du Canal

Un accueil sympa chez les habitants

Au coeur d’une nature préservée

On entend les oiseaux

On découvre le petit patrimoine

Nos autres incontournables