© Eric Legret
S'Inspirer

Le costume breton en héritage

Mari Eugénie

Expérience en Poher

Un regard neuf sur l’habit traditionnel

Pépite à ne pas manquer ! Au coeur de Carhaix se trouve en effet une superbe exposition sur les vêtements traditionnels du Poher. Porté par une enfant de la région, cet espace est bien plus qu’un simple lieu de visite. Mari-Anna vous fera découvrir son fabuleux travail de collectage initié par sa grand-tante Eugénie. Vous y découvrirez un aspect de la culture bretonne si riche qu’il respire le vécu.

Un lieu de visite insoupçonné !

Le vêtement du Poher mis en scène

Mari Eugénie, qui se cache derrière ce prénom ? Aujourd’hui, j’ai décidé d’aller à la découverte d’un nouveau site à Carhaix. A de nombreuses reprises en passant dans la grande rue, j’ai été intriguée par un petit panneau à l’entrée de la rue Hollo « Mari Eugénie, exposition – Costumes traditionnels du Poher »

Une centaine de mètres plus bas, je suis accueillie par Mari-Anna, la créatrice du lieu, et je suis d’emblée conquise : plus vaste que laisse présumer l’extérieur, cet ancien entrepôt s’est endimanché d’une manière très professionnelle : tentures noires, spots et éclairage soigneusement disposés, panneaux explicatifs et illustrés, on est loin de l’amateurisme !

Sur plus de 300m², on découvre ainsi la captivante histoire du costume en Bretagne, et plus particulièrement celle dans le Poher.

La transmission d’un patrimoine vivant

L’exposition montre des costumes de différentes époques, des collections de cols brodés, d’étoles, et des dessous (oui, oui, il y a aussi la face cachée du costume), d’enfants et d’adultes, d’hommes et de femmes, les panneaux explicatifs sont très pédagogiques me permettant ainsi une visite en autonomie pendant un bon moment.

Mais je n’ai pas boudé mon plaisir en posant des questions à Mari-Anna sur les raisons qui l’ont poussée à réaliser ce prodigieux travail d’exposition : Un master de valorisation du patrimoine en poche, ses activités depuis toute jeune au sein du Cercle Celtique de Spézet, son entourage familial l’ont tout naturellement dirigée dans cette voie.

Et c’est exactement ce que j’ai ressenti dans ce lieu : un savant mélange d’approche historique et scientifique mais également un attachement personnel et investi ; l’ancrage profond dans le passé mais avec une volonté de l’amener vers le présent, vers nous. Bref, de transmettre son héritage.

J’ai quitté l’exposition avec le sentiment d’être enrichie et je pense y revenir très vite avec les enfants et les grands-parents : pour moi, Mari Eugénie est l’endroit idéal pour des créer des échanges intergénérationnels où les souvenirs des grands-parents peuvent surgir et éveiller les questions des enfants.

Découvrez toutes nos expériences

Préparez votre séjour

Instagram