444152500_1256353438968141_4157624671655323842_n

Présentation / Discussions : De la Terre à l'Assiette à la Librairie-Café l'Autre Rive à Berrien.

Ateliers / Stages, Conférence, Forum / Rencontre / Dédicace à Berrien
Gratuit
  • "Des fois y’a, des fois y’a pas, se dit-il à lui-même. Le produit décide de la recette. C’est sa philosophie. (…)
    Antoine Chépy et sa compagne Bianca Muller ont créé un restaurant associatif à Urrugne au Pays Basque. Arotzenia est une alternative alimentaire qui promeut le lien entre la production, la transformation et la consommation d’aliments issus de l’agriculture paysanne locale.
    Antoine se demande : comment porter cette expérience plus loin, et qu’elle fasse des émules ailleurs ?...
    "Des fois y’a, des fois y’a pas, se dit-il à lui-même. Le produit décide de la recette. C’est sa philosophie. (…)
    Antoine Chépy et sa compagne Bianca Muller ont créé un restaurant associatif à Urrugne au Pays Basque. Arotzenia est une alternative alimentaire qui promeut le lien entre la production, la transformation et la consommation d’aliments issus de l’agriculture paysanne locale.
    Antoine se demande : comment porter cette expérience plus loin, et qu’elle fasse des émules ailleurs ? Comment nourrir le territoire ? Quelles en sont les limites ? Où trouver des maraîchers et sur quelles terres les installer ? (....)"
    Ce sont quelques premières lignes de De la terre à l'assiette - réponses aux menaces sur la sécurité alimentaire, Impacts Editions.
    Pourquoi la question alimentaire est vitale ?
    L’autonomie alimentaire des cent plus grandes aires urbaines en France est de 2%. Les supermarchés ont deux à trois jours maximum de stock. Que se passe-t-il en cas de rupture d’approvisionnement sur la chaîne alimentaire ? La sécurité alimentaire, que nous pensons acquises, est bien plus fragile qu’il n’y paraît. Nous sommes à la merci des aléas climatiques (pénuries d’eau, canicules et sécheresses, etc.), d’une pandémie, d’une explosion du prix du pétrole…
    Comment mieux nourrir ?
    Antoine Chépy et Bianca Muller proposent un modèle alternatif, duplicable, un lieu nourricier vivant en réponse aux menaces qui planent sur notre système alimentaire perfusé par les « énergies faciles » (dixit le spécialiste Stéphane Linou). Leur auberge associative questionne : Quel est le trajet de la tomate sur ma table ? Comment nourrir un territoire ? Quel système collectif construire ? Quelles en sont les contours ? A quoi ça sert de manger ? En quoi l’auberge est-elle un carrefour
  • Tarifs
  • Gratuit
Horaires
Horaires
  • Le 30 juin 2024 à 19:00
Fermer